FDS 22 Dia small

Du mardi 29 mars au mardi 5 avril juin, Passion Cinéma présente Le Festival du Sud 2022 en ouvrant toutes grandes les fenêtres sur le monde depuis La Chaux-de-Fonds, Delémont et Neuchâtel. Grâce à une affiche réunissant nombre de films inédits venus d’Afrique, d’Asie et d’ailleurs, le festival entend bien donner la parole au «Sud» dans toute sa diversité…

CinemaNeuchatel Voisins Nachbarn
FESTIVAL DU SUD | FILM D'OUVERTURE "NACHBARN" (VOISINS)
 

Dans un village frontalier syrien au début des années 1980, le petit Sero vit sa première année d'école. Il fait avec ses camarades de classe des farces insolentes, rêve d'un poste de télévision pour pouvoir enfin regarder des dessins animés, et constate en même temps que son entourage adulte est de plus en plus écrasé par le despotisme et la violence nationalistes.

Un nouveau professeur arrive pour transformer les enfants kurdes en bons et loyaux camarades panarabes. A force de coups de bâton, Il interdit la langue kurde, ordonne le culte d'Assad et prêche la haine des Juifs, les ennemis sionistes jurés. Ces leçons perturbent Sero d’autant plus que ses voisins de toujours sont une famille juive aimante. Avec un sens fin de l'humour et satire, le réalisateur Mano Khalil brosse le tableau d'une enfance sous la dictature d'Assad qui est aussi empreinte de moments lumineux. Le film s'inspire de sa propre enfance et fait le lien à la tragédie syrienne du présent.

Mardi 29 mars à 20h00 | Scala | En présence du réalisateur, Mano Khalil
 

Cinepel ticket websmall

Cine concert Si pres si loin vertical 2 low

FESTIVAL DU SUD | CINÉ-CONCERT "SI PRÈS, SI LOIN"

CINÉ-CONCERT EN SOUTIEN A SOS MEDITERRANEE
Par le biais d’un montage d’extraits de reportages, de films documentaires et de fiction, le ciné-concert «Si près, si loin» évoque l’incroyable périple accompli par des hommes et des femmes qui, pendant des mois, ont craint à chaque instant pour leur vie.

La partition qui se solidarise avec ces images souvent bouleversantes est composée et jouée par Shirley Hofmann et Jean-Maurice Rossel. Elle célèbre le courage et la ténacité de milliers de migrant·es anonymes qui n’ont plus que la «vie nue» pour reprendre l’expression du philosophe Giorgio Agamben. Une musique peut-elle accompagner un récit aussi dramatique dont nous connaissons tous les tenants et les aboutissants? Oui, à certaines conditions: éviter la surenchère, la valeur ajoutée, le pathos, parce que les images se suffisent a' elles-mêmes. A dessein, les extraits n’ont rien de spectaculaire, les images dites «choc» sont maintenues hors-champ, car nous savons bien qu’elles existent. Il ne s’agit pas de choquer, mais d’émouvoir…

Dimanche 3 avril à 11h00 | Scala

Cinepel ticket websmall